Comment garder la motivation

Chaque mercredi, je réponds à la question du jour, donc une question qui m’a été posée, soit par message privé ou email.
Et aujourd’hui, la question qui a été sélectionnée est la suivante :

Où trouver la motivation quand le travail que j’accomplis ne portera ses fruits que dans 6 ans, voire à la retraite?

J’aime cette question puisque les entrepreneurs y sont souvent confrontés ou toute personne ayant un projet à long terme.
Et j’aurai bien des choses à répondre à ce sujet. Je me suis contenté de parler de deux aspects : avoir un projet en lien avec soi et l’importance du chemin par rapport à la destination.

Un projet en lien avec soi

Monter un projet, travailler dans un sens qui nous correspond vraiment contribue au sentiment d’accomplissement.
Dans un premier temps, je pense important de bien vérifier aussitôt que possible, si le travail que vous réalisez est en lien avec vous.

Par VOUS, j’inclus :

  • vos buts de vie 
  • vos valeurs
  • vos forces (ce sur lesquels vous êtes bon)

Il faut que le projet sur lequel vous travaillez contribue à votre bonheur et bien-être. Que vous vous leviez le matin heureux à l’idée de travailler dessus.
Il se peut que quelques matins, vous soyez déprimé, découragé, anxieux.
La motivation disparait à ce moment-là et, je vous rassure, cela arrive à tout le monde!
La motivation n’est pas un flux constant, comme la confiance, elle est variable et fais des vagues.
Ce sur quoi, nous pouvons influer est la taille de ces vagues, combien de temps vous tombez dans le creux et combien de temps vous restez en haut.

Pour cela, il est important d’identifier « le caillou » qui vient obstruer votre canal Motivation.
Une méthode simple que j’utilise régulièrement lorsque cela m’arrive est de prendre un cahier, dans un lieu calme et silencieux, et d’écrire :

Dans un monde illimité où tout est possible, que me faudrait-il pour que je me sente vraiment bien?

Laissez les réponses aller, sans jugement. Parfois, vous demanderez la Lune, et c’est correct.
Une fois la liste faite, regardez les éléments qui semblent impossibles à réaliser. Puis demandez-vous si elles sont vraiment impossibles ou si vous avez la croyance qu’elles sont impossibles.
Vous pouvez aussi regarder si des alternatives sont possibles. Il y en a forcément.

L’important n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même

L'important n'est pas la destination mais le voyageImaginez, vous allez dans un nouveau pays exaltant en voiture. 1000 km à parcourir, le trajet sera long!

On vous a dit plein de belles choses sur cette destination, alors pour garder la motivation, vous vous fixez sur ces images que vous avez en tête de la destination.
Ce qui risque de se passer, c’est que votre cerveau sera stimulé pendant un moment, puis de moins en moins.
Les images auront de moins en moins d’effet, et c’est ainsi que vous fatiguerez ou vous découragerez.

Aussi, en fixant une forme spécifique à votre destination, vous développez des attentes, de plus en plus figées.
Qu’adviendra-t-il si finalement votre destination ne correspond pas à ces images que vous avez fait défiler dans votre tête?
La frustration serait bien dure à vivre.

Maintenant, dans un autre ordre d’idée, vous pouvez aussi respirer et profiter du chemin.
Remarquez lorsque vous passez dans une nouvelle ville, admirez le paysage, écoutez plusieurs CD qui traînent dans votre boite à gants, reposez vous dans une aire de repos…
En gros, vous utilisez les éléments à disposition sur votre chemin pour vous garder motivé.

Le cerveau a besoin de stimulation et pour cela, la meilleure façon de le faire est de vivre pleinement le chemin que vous parcourez.
Durant vos travaux, donnez-vous de petits objectifs, prenez soin de vous, prenez le temps de développer votre relation avec vos collaborateurs, célébrez les petites réussites…

Un autre exercice que je peux recommander, est ce que j’appelle la boite aux satisfactions.
Pour la créer, prenez une boite en carton vide, coupez une entaille au-dessus pour faire une urne et indiquez chaque soir 3 choses qui vous ont agréablement marqués. Marquez ce qui vous a satisfait, ou contribué à votre « chemin ».

 

C’est tout pour la question du jour. Si vous avez des astuces vous aussi, ou voulez donner votre avis, n’hésitez pas à commenter ci-dessous.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la prochaine question du jour. Envoyez-moi dès à présent vos questions à info@le-caribou.ca

Une question? D'autres suggestions? Laissez un commentaire.